C'est ce qui m'est venu à l'esprit ce matin en découvrant sous la douche qu'il m'en poussait deux! Deux quoi? ben au choix, des coucougnettes, des testicules, des valseuses enfin deux bidules qui font un mal de chien quand on n'est pas habituée à en avoir!

J'avais fait un épisode de Bartholinite en l'an 2000. Survenu après un gros choc affectif lors de ma big dépression d'après gentil docteur de l'époque. Faut croire que je ne me suis pas assez endurcie de ce côté là puisque rebelote, ça recommence.

Je n'ai pas la voix qui mue, je ne me rase pas le matin - pas encore - et je n'en suis pas encore à beugler comme un âne devant un match de foot une bière à la main, encore que le dernier match des bleus n'était pas génial mais voilà au niveau de la petite culotte c'est spécial actuellement!

Point positif : personne - à part moi et certainement gentil docteur actuel - ne va voir par là. Point négatif : au mieux je vais avoir le droit à une bonne rasade d'antibiotiques au pire à l'intervention chirurgicale pour enlever ces fichues glandes de Bartholin qui ne font plus leur office et s'engorgent.

J'attends que l'homme de l'art rentre de vacances pour prendre rendez vous et on avisera à ce moment là.