Ou comment faire baisser fictivement le pourcentage de personnes en recherche d'emploi.

anpeVous prenez une personne au chômage et une autre dont le métier est de trouver un job à la personne mise sur la carreau. La brave dame ou le brave môssieur de l'ANPE va trouver une offre raisonnable d'emploi selon quel critère? ben c'est là que le bât blesse. On a déjà vu des offres de menuisier proposés à .. des comptables.  Alors suivez le guide :

Au bout de trois mois de chômage, une "offre raisonnable" est celle d'un "emploi compatible avec ses qualifications et compétences professionnelles", dès lors qu'il est rémunéré au moins 95% du salaire précédemment perçu.

Ensuite ça commence à se gâter :après six mois de chômage, le demandeur d'emploi devra réduire ses prétentions à 85% de la rémunération précédente et accepter d'aller travailler plus loin (60 km aller-retour ou deux heures de transport en commun).

Après un an d'inscription à l'ANPE, une offre d'emploi sera considérée comme "raisonnable" si elle est "compatible avec les qualifications et les compétences du demandeur d'emploi et rémunérée au moins à hauteur du revenu de remplacement" versé par les Assedic ou, pour les chômeurs en fin de droit, l'Etat.
En moyenne, l'indemnité chômage est de 900 à 1.000 euros net mensuels, et l'allocation de solidarité spécifique (ASS) versée par l'Etat de 400 euros net mensuels.

Autrement dit, comment certaines entreprises vont elles continuer à s'enrichir sur le dos de certains "salariés" qui seront devenus des bénévoles....

Cherchez l'erreur!