A cette heure ci, vous me lisez (enfin j'espère) mais je suis au boulot. J'ai prévenu l'infirmier (plutôt beau gosse mais certainement joueur de fléchettes vu la façon qu'il a de me faire mal à chaque piqûre) que hop, on arrête tout. Un peu dépité le gars, je ne saurais jamais si c'est pour son chiffre d'affaire -certainement mais c'est beau de rêver et gratuit!- Il m'a bien recommandée de rester tranquille.. hum ! On ne se "connait" que d'une semaine et lui même avait du mal à croire à mon "oui, oui"!

J'ai envoyé valser aussi les béquilles qui me font mal à la main de toutes façons.. L'attelle je la mets quand j'y pense ou quand ma cheville me rappelle son existence.

Alors oui, je retourne au travail malgré le collègue acariâtre, le chef d'équipe qui me fait la tronche dans l'atelier au point de ne plus me dire bonjour.. Il est beaucoup marié et j'ai refusé ses avances.. pire, je me suis envoyée en l'air avec le Loulou qui lui est célibataire. Alors du coup, il l'a mal pris.